levisiteur.be: fiche descriptive Page vue 69X   ...
  ...
  ...

La chapelle du Houpet

      Pages et liens associ√©s
(photos, vidéos, textes ...)
Adresse(s):
Le Houpet , 34, 4190    Ferri√®res (   Le Houpet ) (    Ferri√®res -    Li√®ge -    Wallonie -    Belgique )
Catégorie(s):
   Petites chapelles 
(   Chapelles    B√Ętiments religieux    Patrimoine artichectural    Patrimoine    Cat√©gories)
.
Informations

( Ferrières, Le Houpet 34)

( Ferrières, Le Houpet 34)

( Ferrières, Le Houpet 34)

( Ferrières, Le Houpet 34)

( Ferrières, Le Houpet 34)
La chapelle du Houpet n'a pas d'histoire bien particuli√®re.. Elle a √©t√© b√Ętie en 1902. Une pierre plac√©e √†
l'intérieur évoque le nom de ses auteurs: Hubert Silvestre, Marie-Joseph Maon, son épouse et leurs enfants. Elle nous
remet à l'esprit les fameuses processions paroissiales d'antan. Nombreux sont les habitants de Ferrières qui se
souviennent encore du parcours qu'elles empruntaient deux fois l'ann√©e, √† la F√™te-Dieu et au 15 Ao√Ľt. Par Malacord,
les fidèles suivaient la grand-route jusqu'au dessus du Houpet ,pour traverser ensuite le hameau du même nom et par
Lognoule et le centre du village pour rentrer à l'église. Le trajet représentait pour ceux qui accompagnaient le Bon
Dieu un nombre respectable de kilomètres. Grands et petits devaient faire preuve de courage: les porteurs et porteuses
de bannières, les jeunes gens escortant la lourde statue de Sainte Vierge, les acolytes et autres groupes d'enfants,
les musiciens mis à rude épreuve pour l'exécution de leurs partitions (on s'imagine la dose de dévouement du porteur
de la grosse caisse et du titulaire du bombardon !). Les distractions devaient forcément assaillir les nombreux
participants ... qu'importe, on répondait inlassablement aux Ave Maria sans fin ... tous rivalisaient d'ardeur et de
piété, sous un soleil dardant souvent ses généreux rayons. Les gosiers étaient en pente à l'issue du "Te Deum"
final. Les reposoirs étaient assez espacés les uns des autres. Au dessus du Houpet, les habitants de Grimonster
s'étaient chargés d'un reposoir mobile. Dans les dernières années du siècle dernier, Hubert Silvestre, maçon de
son métier, promit de remplacer ce reposoir mobile par une petite chapelle, mieux accueillante pour le Saint Sacrement.
Cette promesse fut exécutée en 1902. Dans les abords immédiats du petit édifice, se dressait déjà une très
vieille croix qui subsiste encore aujourd'hui; elle commémore l'ordination sacerdotale du révérend Abbé
Charette. Hélas, Hubert Silvestre ne pouvait pas prévoir qu'un jour il ne serait plus possible pour la procession
d'emprunter la grand-route, le trafic des véhicules à moteurs devenant de plus en plus intense. Il fallut abandonner
le "long tour" comme on disait et avec lui la chapelle du Houpet. Aux environs de 1935, le parcours de la procession fut
notablement √©court√©: on tenta plusieurs essais pour bient√īt adopter le parcours tel que nous le connaissons √†
l'heure actuelle (1958). La chapelle du Houpet, rendez-vous deux fois par an de nos vieux parents, de nos
grands-parents qui ne ménageaient par leurs peines au service du Bon Dieu! Sachons y trouver un exemple, nous qui
sommes si avares des n√ītres. (M Capitaine - Canard 1958) Hubert Silvestre est n√© √† Ferri√®res le 30 mars 1850 et
y est décédé le 25 mai 1907. Marie-Joseph Maon est née à Ferrières le 1er septembre 1852 et y est décédée le 4
mars 1921. Ils eurent 6 enfants. Construit sur le pré grande-Dame en 1902, l'oratoire dénommé aussi Chapelle du
Sacré-Coeur, est situé au carrefour des routes de la Vicomté et du Houpet. De style néogothique, cette construction
en calcaire, accessible par quelques marches, est protégée par une forte grille. Dans son enceinte s'élève la croix
de l'Afru ou la croix Charette. Inscriptions: "Voilà ce coeur qui a tant aimé les hommes" autour de la
vo√Ľte. A.M.D.G. - J.M.J. Hommage au Sacr√© Coeur de J√©sus. Hubert Silvestre, Marie-Joseph Maon et leurs enfants -
1902". On trouve dans l'oratoire les images de Bernadette et de Notre-Dame de Lourdes, des statues du Sacré-Coeur et de
la vierge, un crucifix.
()