levisiteur.be: fiche descriptive Page vue 41X   ...
  ...
  ...

La chapelle Sainte-Thérèse

      Pages et liens associés
(photos, vidéos, textes ...)
Adresse(s):
Rue de Lognoul , 14, 4190    Ferrières (   Lognoul ) (    Ferrières -    Liège -    Wallonie -    Belgique )
Catégorie(s):
   Petites chapelles 
(   Chapelles    Bâtiments religieux    Patrimoine artichectural    Patrimoine    Catégories)
.
Informations

( Ferrières, Rue de Lognoul 14)

( Ferrières, Rue de Lognoul 14)

( Ferrières, Rue de Lognoul 14)

( Ferrières, Rue de Lognoul 14)

( Ferrières, Rue de Lognoul 14)

( Ferrières, Rue de Lognoul 14)
Une charmante petite chapelle de forme arrondie, au portail garni de roses, ornée de vitraux dus à l'art d'un maître
verrier liégeois, s'offre aux regards de passants, le long de la route reliant le centre de Ferrières à Lognoule ; en
face du " Chalet ", comme on dit à Ferrières, appartenant à Monsieur et Madame Dupont. Cette chapelle a été
dédiée à Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face et contient les principales dévotions de la sainte :

- celle du "Petit Jésus au Sacré-Coeur", reproduction exacte de Celui que soeur Thérèse vénérait dans le cloître
du carmel de Lisieux et qu'elle couvrait de fleurs avec tant d'amour;
- La Sainte Face du suaire de Turin devant laquelle la sainte affectionnait
particulièrement de se recueillir ;
- La statue de la vierge du Sourire qui avait miraculeusement guéri Thérèse enfant et que son vénéré père,
Monsieur Martin, estimait être l'objet le plus précieux de tout ce qui lui appartenait. L'original se trouve
actuellement au dessus de la châsse contenant les reliques de la Sainte, dans la chapelle du carmel de Lisieux;
- On y voit aussi une statue de Sainte Elisabeth en souvenir de la généreuse donatrice qui facilita la construction de
la chapelle, ainsi qu'une statue de Saint Antoine de Padoue;

Durant les années 1930, les habitants du Chalet avaient des raisons particulières d'entrer en possession du terrain se
trouvant devant leur demeure, de l'autre côté du chemin communal. Les difficultés paraissaient insurmontables
jusqu'au jour où, après neuvaines prières ... promesse de bâtir une chapelle sur le terrain à acquérir, l'achat
put être réalisé.

C'est ainsi qu'en 1935, la chapelle s'éleva, édifiée en pierres du pays, par deux excellents artisans de chez nous:
Lambert Tromme et Célestin Lognoul.
En août de la même année, elle fut bénie en grandes pompes par le chanoine Croegaert, ancien cérémoniaire du
Cardinal Mercier et ami de la famille Duchêne, avec la bienveillante intervention de Monsieur l'abbé Gyr, alors doyen
de Ferrières. Le T.R. Chanoine Croegaert fit à cette occasion un sermon de circonstance très remarqué à l'église
de Ferrières.
Et voilà pourquoi nombreux sont ceux qui, lors de leur passage sur la route de Lognoule, peuvent admirer la chapelle
Sainte-Thérèse et son style bien particulier. Il leur est tout aussi loisible d'y entrer pour y prier celle qui a
promis de passer son ciel à faire du bien sur la terre.

Le canard 1958

* * * * * * * * * * * * *

Il est à Ferrières, une petite chapelle dédiée à Sainte Thérèse de l'enfant-Jésus dont l'histoire mérite
d'être racontée.
En 1932, le conseil communal de Ferrières, dont la majorité était constituée par une coalition "Intérêts
communaux ", devant faire face à des besoins financiers, décida de vendre un certain nombre de terrains appartenant à
la commune (le maïeur de l'époque était Ernest Orban de Xivry). Parmi ceux-ci, il y avait des terrains se trouvant en
bordure de la route menant du Bati à Lognoule, au lieu-dit " Entre-deux-Villes ". A cet endroit habite, depuis près de
cent ans, une famille dont le grand-père, Albert Duchêne, a été pendant plus de trente ans Juge de Paix à
Ferrières.
Devant " le Chalet ", comme on l'appelait au village, se trouvaient trois des terrains mis en vente et qui étaient
loués à la commune par les habitants du Chalet, faute pour le grand-père d'avoir pu obtenir de la commune qu'elle les
lui vende.
Dans les conditions mises à l'achat des terrains, le Conseil Communal imposait une condition exceptionnelle
d'obligation de bâtir.
Cette clause consterna les habitants du Chalet habitués à jouir de la belle vue partant desdits terrains vers les
champs.
Très croyants et ayant une dévotion particulière pour sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, la famille
Duchêne-Dupont se mit en prières et promit d'ériger une chapelle à la sainte sur un des terrains à vendre, si
l'obligation de bâtir était supprimée.
L'avocat Dupont interjette appel auprès de la Députation Permanente de la Province de Liège contre ladite obligation
et finit par avoir gain de cause.
Et c'est ainsi qu'aussitôt après la vente des terrains, la construction d'une chapelle fut entreprise et le
financement assuré par un don imprévu.
Depuis bientôt 55 ans, la chapelle fait bien partie de la vie de Ferrières si on en juge les différents ex-voto qui
y ont été déposés et le nombre de personne qui viennent la visiter et y prier.
(Un triduum en l'honneur de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus a été organisé à Ferrières du 30/9 au 2/10/1936.
Il s'est terminé par une messe célébrée en ladite chapelle).

T. de Barros

()
            Pages et liens associés:        27/6/2019: Inauguration de la restauration de la chapelle Ste Thérèse