levisiteur.be: fiche descriptive Page vue 238X   ...
  ...
  ...

Le moulin de Bardonwez

      Pages et liens associ√©s
(photos, vidéos, textes ...)
Adresse(s):
Bardonwez , 2, 6987    Rendeux (   Rendeux-Haut ) (    Rendeux -    Luxembourg -    Wallonie -    Belgique )
Catégorie(s):
   Anciens moulins 
(   Moulins    B√Ętiments d'exploitation    Patrimoine artichectural    Patrimoine    Cat√©gories)
.
Informations

( Rendeux, Bardonwez 2)

( Rendeux, Bardonwez 2)

( Rendeux, Bardonwez 2)
Bardonwez, un peu d'histoire.

Dans son livre de 1935 " Mosa√Įque historique, autour du Hameau Ardennais ", Joseph COLLET citait Bardonwez:

" ... situ√© sur le territoire de la Section de Rendeux-Haut, le moulin de Bardonwez para√ģt avoir toujours fait partie
de la Communauté de celle-ci - c'est-à-dire de la Seigneurie de Rendeux-Saint-Lambert. Cette propriété est située
dans un cadre merveilleux, qui a subi cependant une légère meurtrissure par la malencontreuse ablation dont l'ensemble
de l'immeuble a été l'objet. Le vieux moulin dont la reconstruction datait de 1670, a été démoli pour faire place
√† un m√©canisme moderne √©tabli dans un b√Ętiment tr√®s visible et tr√®s accessible aujourd'hui. "

Cela se passait avant la fin de la première guerre et la reconstruction s'est terminée en 1918. Monsieur Nicolas PETRE
né en 1903 nous a raconté sa vie au moulin, lui qui était à l'époque passeur d'eau et s'occupait de la petite
centrale électrique qui fournissait le courant d'éclairage à l'ancienne commune de Rendeux. " C'était du temps du
propriétaire DEPREZ et du meunier Désiré CORNET ".

En 1935, Robert LENOIR devient propriétaire du moulin. Après la guerre, il s'intéressera à la sylviculture avant de
se passionner pour la dendrologie. A ce moment, Arthur WYEME est le meunier; il restera jusqu'en 1942. Lui succéderont
Joseph LEGRAND et sa famille jusqu'en 1966 puis viendront Raymond et Josiane RINGLET. C'est pour cette raison qu'on
retrouve à présent Roland AMAOUZ et Muriel RINGLET, responsables de l'Arboretum pour la Région Wallonne.

Robert Lenoir est décédé en 1989. Deux années plus tard, la Région Wallonne achète le domaine pour le préserver
et le valoriser.

Descriptif du moulin de BARDONWEZ.

II s'agit d'un moulin à eau dont le moteur est une turbine hydraulique couchée qui se trouve dans la cave de
l'immeuble.

Au rez-de-chaussée, coeur du moulin, on pénètre dans la chambre à meules, dotée de 3 paires de pierres meulières
renfermées dans leur couvercle ( archure); à l'avant-plan, les trémies à grain sont retournées. Au plafond de cette
salle, une ligne de transmission pour commander les accessoires vitaux du moulin ( tire-sac, ventilateur, cha√ģne √†
godets, etc ...).

En entrant dans le sas du moulin ( sous-sol), on aperçoit ( à gauche) un tarare ( crible, " d'janl volant ") servant
à dévêtir le grain. Au centre, une relique de bluterie et puis à droite une bluterie relativement fonctionnelle à
la séparation du son de la farine. Dans le fond du sas, le mécanisme de commande ( harnais) se compose d'un bel
ensemble mécanique comprenant axes, paliers, pivots, pignons, engrenages...

L'étage était autrefois, grenier ou chambre à grains.

Bonne visite !

Jean Hesbois 28/10/1999

( Rendeux, Bardonwez 2)
La reconstruction du barrage de Bardonwez à Rendeux.

Le barrage de Bardonwez a été construit la première fois vers le XVI ou le XVIIeme siècle, sans pouvoir donner plus
de précision, des recherches sont en cours. Le barrage en béton que l'on a connu a été construit début du 20ème
siècle et renforcé après la guerre par l'ancien propriétaire du moulin. Ce barrage, implanté en biais sur l'Ourthe,
permettait de dévier une partie du débit de la rivière par un bief vers le moulin, pour faire fonctionner les meules,
à l'origine par deux roues et ensuite par une turbine qui alimentait en partie le village en énergie électrique.

Les grosses crues survenues dans les années 90 ont démantelé partiellement le barrage, de manière telle que la
dérivation du débit vers le bief se faisait difficilement et moyennant des interventions d'excavation. De plus, les
dernières crues ont érodé fortement la rive droite de l'Ourthe, emportant une partie du joyau de l'arboretum que
constituent les √ģlots.

La reconstruction du barrage fut donc envisagée en tenant compte de la qualité du patrimoine naturel remarquable du
site. C'est ainsi que le nouveau barrage fut construit sur l'emplacement de l'ancien barrage, accompagné d'un ouvrage
indispensable dans une rivière poissonneuse, que constitue une échelle à poissons sous la forme de plusieurs bassins.

Si l'intégration du barrage a été soignée au niveau de la forme, elle le fut également dans le choix des
matériaux. En effet, si le béton et le fer sont indispensables pour la stabilité de l'ouvrage, des moellons de
parement de grès constituent l'ensemble des perrés et des murs, tandis que des tablettes en pierre calcaire assurent
le couronnement du barrage, des perrés et des murs.

Qu'il soit permis d'attirer quelque peu l'attention sur la qualité des études, sur le savoir-faire et la précision
apportés dans la réalisation par tous ces corps de métier: tailleurs de pierre, ferrailleurs, maçons, coffreurs,
ingénieurs, dessinateurs,... Ils ont été remarquables pour un bel ouvrage que des générations pourront admirer au
sein d'un joyau végétal que constitue l'arboretum Robert Lenoir dans cette belle vallée de l'Ourthe.

J.-Cl. GOBEAUX.


( Rendeux, Bardonwez 2)
            Pages et liens associ√©s:        12/9/2009: visite comment√©e