levisiteur.be: fiche descriptive Page vue 17X   ...
  ...
  ...

Le village de Lognoul

      Pages et liens associés
(photos, vidéos, textes ...)
Adresse(s):
Rue de Lognoul , 0, 4190    Ferrières (   Lognoul ) (    Ferrières -    Liège -    Wallonie -    Belgique )
Catégorie(s):
   Quartiers 
(   Organisation territoriale    Organisation territoriale    Organisation territoriale    Patrimoine    Catégories)
.
Informations
UN PEU D'HISTOIRE SUR LOGNOUL

Les habitants de Lognoul savent-ils que leu village s'est appelé jadis du nom de " BIERLO " ?
Cette dénomination paraît avoir disparu. Toutefois le nom de Bierlo, concurremment avec celui de Lognoul était
encore usité il y a une centaine d'années. Nous en trouvons la preuve dans ce qui suit :
En 1844, le conseil communal de Ferrières était saisi d'une réclamation des habitants du lieu. Le secrétaire
commence ainsi le rapport : " Vu la requête des habitants de Lognoul appelés habitants de Bierlo.... ". Plus loin, il
parle de " la communauté des habitants de Bierlo et ceux de la section du Houpet ".
En 1846, cette même affaire revenue devant le conseil communal, le secrétaire, par neuf fois, cite les habitants de
Bierlo et n'emploie pas une seule fois le mot de Lognoul.
Dans la suite, nous n'avons pas trouvé trace du mot Bierlo pour désigner Lognoul. Toutefois, les habitants de
Ferrières connaissent le lieudit dénommé : " LI BIERLOTREIYE " situé au-delà du Houpet.
D'autre part, il y a eu à La Rouge Minière un " Bois de Bierlo ". Mais ce nom de lieudit paraît être méconnu de
nos jours, car les plus anciens du village eux-mêmes ne s'en souviennent plus. Cependant, il a existé, car la
délibération du conseil communal de Ferrières relate sa séance du 1e juin 1856 ce qui suit : " Considérant qu'il
existe un grand nombre de clairières dans le bois di de Bierlo de la Rouge Minière, et qu'un essartage serait très
nécessaire, sollicitons de l'autorité supérieure l'autorisation de pouvoir essarter le plus tôt possible le bois
susmentionné.
Ces deux lieudits paraissent en relation intime avec Bierlo, ancien nom de Lognoul.
D'où vient ce mot ? Aucun historien régional ne le sait. Dans le troisième volume de ses ouvrages, le Docteur Thiry
dit textuellement : " Il y aurait lieu de rechercher si ce nom de Bierloz, qui ne rend nullement le son de nos
toponymes, n'a pas été imposé par un possesseur immigré ". Car de fait, le nom est très vieux, et, sous l'ancien
régime (c'est à dire avant la Révolution Française de 1789 qui balaya toutes les institutions existantes) Bierloz
fut une Seigneurie liée très tôt à celle de My.
Le premier Seigneur connu est Jean de Birlo et date de 1381. Un peu plus tard, nous trouvons la liste suivante :
Vers 1439, Guillaume de My, écuyer, Sgr de My, Bierlo, Ville, prévôt de Durbuy, mayeur héréditaire de Xhignesse.
En 1470, Raes de My, Sgr de My, Bierloz, vicomte de Ferot.
De 1506, à 1548, Guillaume de My, écuyer, Sgr de My, Bierloz, vicomte de Ferot, haut avoué de Villers Ste-Gertrude,
Châtelain de Logne, prévôt de Durbuy.
Jean de My, Sgr de My, Bierloz, vicomte de Ferot.
En 1577, Everard de My, sgr de My, Bierloz, vicomte de Ferot, etc..
En 1586, Marguerite de My, Dame de My, Bierloz, Vicomtesse de Ferot.
André de Pallant, Sgr de My, Bierlo, vicomte de Ferot.
En 1613, Ernest, Baron de Pallant, vicomte de Ferot, Sgr de My, Bierlo, Jusaine, Bomale, etc ...
En 1705, la seigneurie de Bierloz passe cet acte de vente à une autre famille, celle d'Ernest-Ferdinand de Martiny,
écuyer, enterré à My ainsi que son épouse.
François-Joseph de Martiny, Sgr de My et de Bierloz, mort en 1768.
Avec ce dernier est close la liste connue des Seigneurs de Bierloz. On approchait d'ailleurs de la grande tourmente de
1789, la Révolution Française qui supprima brutalement Seigneurs et Seigneuries.
Notons encore que, toujours avant la révolution française, les divisions administratives et leur organisation
n'avaient rien de commun avec ce que nous connaissons actuellement. Donc, Lognoul, dépendait de la Seigneurie de My,
qui elle-même dépendait de la principauté de Satvelot-Malmédy. Les communes, cantons, les provinces, etc,
n'existaient pas.
Une dernière note sur la question qui nous occupe : on peut se demander si le Houpet ne faisait pas partie de la
Seigneurie de Bierlo, car Yernaux dans son histoire du comté de Logne révèle que Lognoul, en 1615, comptait 34
ménages. Il est évident que Lognoul, tel que nous le connaissons actuellement, n'a jamais eu une population aussi
élevée.

ERPE - Le Canard 1958/2

( Ferrières, Rue de Lognoul)